Alkassoum Abdoulaye ANNE

Un esprit d’innovation, L’âme d’un inventeur, Parcours d’un homme de solutions
 » brandir une de ses inventions : la machine à ioder le sel. Cet outil résume à lui seul les qualités de l’homme : sens des responsabilités sociales, innovation, abnégation et esprit collectif.  »

Pour présenter Alkassoum Abdoulaye ANNE, Ingénieur-chercheur à l’Ecole Supérieure Polytechnique, il suffit juste de brandir une de ses inventions : la machine à ioder le sel. Cet outil résume à lui seul les qualités de l’homme : sens des responsabilités sociales, innovation, abnégation et esprit collectif.

C’est d’ailleurs cette création qui lui a valu le prix « LES CALABASSES D’OR » à l’édition 2021 de la nuit du sel dans le cadre du Forum International du sel à Kaolack. En 2013 déjà, il avait remporté le 1er prix du meilleur projet à l’entreprenariat décerné par INNODEV/UCAD, un Concours de création d’entreprises.

Double ingénieur en Electromécanique et en Fabrication mécanique et productique, M Anne est un universitaire dont les recherches adressent directement les préoccupations socioéconomiques du Sénégal et de l’Afrique, l’alimentation et les énergies en particulier.

Entre 2013 et 2018, il est membre du projet de recherche pour l’amélioration de l’après récolte et valorisation du fonio en Afrique ESP/CIRAD (Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement). Parmi ses Publications, un article portant « Amélioration de l’après récolte et valorisation du fonio en Afrique – Amélioration des techniques de transformation et de stabilisation du fonio, Séchage du fonio – Le séchoir à flux traversant CSec-T».

Homme de défi, il est en permanence dans la recherche de solution aux problèmes de l’heure. En 2007, il réalise une éolienne tripale de 3kW de type Piggott, équipée d’un mat en treillis autoportant et basculant destiné à l’électrification rurale. La même année, il est à la conception et réalisation d’un four solaire à base de plastiques recyclés destiné à la cuisson des aliments.

Titulaire d’un Baccalauréat Scientifique et Technique de la Série E en 1995, cet ancien élève du Lycée Technique d’industrie Maurice Delafosse (LTID) a fait un bref passage d’une année au Département Mathématiques et Physique de Faculté des Sciences et Technique, avant d’intégrer l’Ecole supérieure polytechnique. C’est là qu’il fera tout son cursus universitaire.

Spécialiste des Énergies renouvelables, Efficacité énergétique et du Génie Mécanique, M Alkassoum Anne voit son expertise être sollicitée en 2010 pour un audit énergétique et élaboration de termes de référence pour le remplacement des systèmes de gestion technique (PSE et PSI) du bâtiment du siège de la BCEAO au Boulevard du Centenaire de Dakar. C’est aussi l’année où il réussit la conception et réalisation d’une machine automatique à copier des pales d’éolienne. En 2012, il conçoit une table d’opération à commande hydraulique destinée à la chirurgie cardiovasculaire avec un de ces étudiants dans le cadre d’un PFE ingénieur de conception.

Ses travaux permettent même à l’institution universitaire de trouver des partenaires. Par le biais du M Anne, l’Université Cheikh Anta Diop de Dakar et Airbus-defence and space signe un accord de partenariat sur la mise en place d’une plateforme de technologies de fabrication additive (Additive Layer Manufacturing ALM) au sein de l’Ecole Supérieure Polytechnique. Parallèlement, il a encadré une dizaine de travaux universitaires de niveau master, licence ou diplôme d’ingénieur de conception.

C’est à se demander si sa vie n’est pas entièrement technique et technologique. Et pourtant non. L’homme a compris que la compétence ne se limite pas à la science dure. En 2010-2011, il faut un Double Masters en Commerce et Management des Affaires Internationales (CMAI) de L’Université Lille1 Sciences Technologies et Marketing Management des Affaires Internationales (MMAI) de l’Ecole Supérieure Polytechnique UCAD.

Par ailleurs, en plus de loisirs tels que la natation, le jogging, la musique, la pêche et scoutisme, M Anne trouve du temps pour des activités associatives. Secrétaire adjoint de l’Association Plus-value culture PVC et président de l’association « FOOYRE Sénégal », lui et ses camarades cherchent à valoriser des outils production locale et compétences techniques locales. Ce natif du “Dandé Mayo“ de Matam essaie également de renvoyer l’ascenseur à son milieu d’origine.

En 2010, il monte un projet pour le financement et la construction d’un dispensaire dans le village natal de Gouriky-Coliabé, Département de Kanel, région de Matam. Deux années avant, c’était un don de matériels scolaire et médical à huit villages dans le département de Kanel. Même la banlieue a bénéficié de ses largesses avec du matériel informatique et pédagogique pour la mise en place d’un cyber espace dans une école de Guédiawaye.

Dévoué à sa passion et à son école, Alkassoum vous accueillera toujours avec un réel plaisir dans les ateliers du Département de Génie Mécanique avec son sourire communicatif et ses taquineries amicales qu’il réserve exclusivement à ses « gamou » sérères.

Nos autres portraits

Docteur en Economie, Enseignant-Chercheur du Département de Gestion
Un esprit d’innovation, L’âme d’un inventeur, Parcours d’un homme de solutions
Ingénieur en Systèmes Réseaux et Télécommunications
Professeur Titulaire des Universités de classe exceptionnelle
Chef du Service de la Scolarité
FILLE ELITE 2022